Master CAS « frontières », ICL, LAM – 22 Janvier 2016

Vendredi 22 janvier, 9-12h, salle séminaire

Master CAS « frontières », ICL, LAM

 

Nouvelles lectures de la frontière en Afrique des Grands Lacs,

nouveaux champs de recherche et nouvelles approches

Dans la région des grands lacs africains, de la période coloniale aux temps postcoloniaux, une historiographie politique autant nationale qu’ethnique (ethnohistoire), une géopolitique binaire distinguant États et sociétés sans État, une géographie naturaliste opposant des régions naturelles humanisées ou non, ont théâtralisé (et cartographié) des frontières et leurs espaces en autant de catégories et de mondes fermés.
Les nouvelles thématiques (histoire des plantes, des environnements et paysages…), les nouvelles approches (histoire globale, rurale, culturelle), la prise en compte du temps long par l’archéologie, la pluridisciplinarité mettent en évidence une complexité des espaces-sociétés, des échanges et connexions au-delà de leurs espaces singuliers… en fin de comptes, elles dévoilent une histoire complexe, sinon des contextes historiques différents nuançant les précédentes visions…. repensant le concept de frontière.

Ces interrogations font l’objet de programmes de recherches : GlobalAfrica (ANR « Défis de tous les savoirs »), Historical Ecology of East African Landscapes (Marie Curie Excellence Grants).

New readings of the border in the African Great Lakes Region,

new research fields and new approaches

In the African Great Lakes Region, from colonial period to post-colonial times, national and ethnic (ethno-history) political historiography, binary geopolitics distinguishing States-Societies and segmented societies, a naturalistic geography of wild natural areas or population settlements have dramatized (and mapped) borders and their spaces as closed concept-worlds.
New topics (history of plants, environments and landscapes…), new approaches (global history, rural, cultural history), long time-duration taken into account by archaeology and multidisciplinarity, highlight a complexity of space-societies, exchanges and connections beyond their singular spaces… they reveal a complex story, different historical contexts, rethinking the previous visions… and the concept of borders.

These questions are the subject of research programs: GlobalAfrica (ANR ‘Challenges of all knowledge’), Historical Ecology of East African Landscapes (Marie Curie Excellence Grant).

Programme

  • Revisiter la géopolitique historique « moderne» de la région des Grands Lacs. Revisiting “modern” historical Geopolitic of the Great Lakes Region (C. Thibon, LAM UPPA)
  • “Mobile frontier” in the Rift: archeologist and environmentalist analysis (P. Lane, HEEAL, Upssala University)
  • Frontière technique et royautés dans la région des Grands Lacs : la métallurgie du fer comme marqueur politique. Technological Frontier and Kingdoms in the Great Lake Region: Iron as a political marker (E. Vignati, LAM)
  • La relation entre « frontière » ethno-linguistique et distribution de la diversité du sorgho en Afrique. The relationship between ethno-linguistic ‘border’ and distribution of sorghum diversity in Africa (C. Leclerc & G. Coppens, CIRAD Montpellier)
  • L’espace des Grands Lacs Est-africains : État, Société, histoire des plantes et rituels agraires de l’époque protohistorique à la fin du 19e siècle. East African Great Lakes Region : State, Society, History of Plant and agricultural Rituals up to the 19th Century (E. Morowha, Université du Burundi)